9 h 15 à 10 h 45

Tables rondes au choix – Bloc 1

Local : MB-3.430

Dans un contexte d’accroissement des populations en ville et des changements climatiques, les terrains vagues sont généralement perçus comme le reflet d’une économie ralentie plutôt que comme des espaces d’expression spontanée, des lieux de rencontres ou des composantes de nos milieux de vie. Cette table ronde sera l’occasion d’ouvrir la discussion sur la pertinence des terrains vagues et des espaces informels et d’explorer une perspective différente de notre rapport à l’espace dans les grandes villes.

Quelle relation entretenons-nous avec ces espaces et comment affectent-ils notre expérience de la ville? Comment ces coupures dans la trame urbaine peuvent-elles améliorer la qualité de vie et renforcer l’adaptabilité de nos villes aux changements futurs? De quelle manière pourrait-on reconnaître ces espaces sans les transformer? Quelle est la place des aménagements transitoires et de l’appropriation citoyenne dans ce contexte? Comment la transformation des villes nous informe-t-elle des transformations politiques actuelles?

Face à une évolution de plus en plus rapide de nos villes, à la rareté et la prise de valeur des terrains vagues, venez assister à ce panel qui offrira une variété de perspectives sur leur avenir!

Animation

Alex Morrier
Chargé de projet à l'INM

Alex Morrier

Détenteur d’un baccalauréat en Urbanisme et d’une maîtrise en Aménagement de l’Université de Montréal, Alex a intégré le milieu professionnel à travers le domaine de l’innovation sociale en tant que chargé de projet. Curieux de nature, il s’intéresse à la relation qu’entretiennent les citoyens avec leur ville et aux processus qui permettent d’accroître l’efficience de leur participation et de leur implication. Au cours des dernières...

Panélistes

Isabelle Miron
Écrivaine et Professeure à l’UQAM

Isabelle Miron

Isabelle Miron est écrivaine, traductrice et professeure de création littéraire à l’UQÀM. Elle s’intéresse, dans la vie comme dans ses projets de création et de recherche, à l’état nomade et aux lieux qui le suscitent, dont notamment le terrain vague.

Mikael St-Pierre
Urbaniste et designer au Centre d'écologie urbaine de Montréal

Mikael St-Pierre

Mikael St-Pierre est urbaniste et designer, formé à l’École de design de l’Université du Québec à Montréal et actuellement étudiant au troisième cycle à l’École nationale d’administration publique. Sa pratique est centrée sur l’urbanisme communautaire et la démocratie participative. Mikael est coordonnateur national du projet Réseau Quartiers verts, une collaboration pan-canadienne visant le développement d’environnements favorable à la santé. Il est également cofondateur de Lande...

Carole Lévesque
Professeure, chercheure-créateure à l’École de design à l'UQAM

Carole Lévesque

Marcher, photographier, dessiner, documenter : le travail de Carole Lévesque s’investit dans des démarches longues et lentes pour explorer les formes de représentation du territoire urbain. À travers ses différents projets de recherche-création et son enseignement, ce sont les questions relatives aux transformations urbaines et architecturales qui l’intéressent, particulièrement en regard au détournement, au recyclage des lieux, à la transformation des perceptions et des usages....

Marie Bourbeau
Présidente du collectif Les Fricheuses

Marie Bourbeau

Citoyenne engagée du quartier Centre-sud de Montréal, Marie Bourbeau est préoccupée par les enjeux d’accès au fleuve dans le secteur du Pied-du-courant. Depuis 2017, Le collectif Les Fricheuses occupent le territoire de la Friche au Pied-du-courant, occupation citoyenne et conviviale qui, en dehors des soirs de feux d’artifice, garde le lieu accueillant. La photo témoigne de l’engagement du collectif : de gauche à droite, Marie...

Local : MB-3.210

On peut difficilement parler d’inclusion et d’accessibilité sans prendre en compte la notion d’intersectionnalité. Mais que veut dire l’intersectionnalité exactement? Comment les individus, tenant compte de la pluralité de leur identité, peuvent subir différentes discriminations et oppressions simultanément et comment les combattre?

Déjà, la prise de conscience de ses propres privilèges est une première étape pour devenir un allié et favoriser un meilleur vivre ensemble. Lors de cette table, vous rencontrerez des personnalités inspirantes qui travaillent activement à rendre notre société plus juste et inclusive. Vous pourrez également échanger sur les différents moyens de faire une différence, que ce soit par la lutte antiraciste, la création d’espaces d’éducation populaire ou encore par l’entrepreneuriat social et l’activisme pour l’accessibilité universelle.

Animation

Sonia Alimi
Doctorante en Sociologie, études et recherches féministes à l'UQAM

Sonia Alimi

Après l’obtention d’un bac en philosophie et en travail social, deux maîtrises en sociologie, dont une portant spécifiquement sur les Disabilities Studies, Sonia décide de poursuivre ses questionnements au doctorat en sociologie (études et recherches féministes) à l’UQAM. C’est après avoir fréquenté différents milieux féministes « mainstream », invisibilisant les paroles, les problématiques et les ressources de femmes plurielles, qu’elle décide de travailler sur les rapports d’oppression...

Panélistes

Sophia Sahrane
Coordinatrice de projet au Réseau d’action des femmes handicapées Canada (DAWN)

Sophia Sahrane

Sophia Sahrane est une organisatrice communautaire afroféministe concentrant ses efforts contre le racisme antinoir, le misogynoir, la criminalisation, effacement et contrôle des corps Noirs et racisés. Sophia est impliquée dans des organismes tels que Black Studies Collective, Hoodstock, slavresistancecollective et la Librairie Racines. Elle s’intéresse au rôle des archives institutionnelles dans l’effacement des populations Noires au Québec et au Canada et tente de créer un...

Marlihan Lopez
Coordonnatrice du programme d'études interdisciplinaires en sexualité à l’Institut Simone de Beauvoir

Marlihan Lopez

Marlihan Lopez est une militante afroféministe qui œuvre dans le domaine de l’organisation communautaire, la recherche et l’intervention féministe et au sein du mouvement des femmes au Québec. Marlihan Lopez a été agente de liaison – Volet diversité et intersectionnalité au Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel où elle avait le mandat d’accompagner les centres d’aide et...

Marie-Eve Veilleux
Militante pour les droits des personnes handicapées

Marie-Eve Veilleux

Marie-Eve Veilleux milite pour les droits des personnes handicapées depuis de nombreuses années. En plus d’avoir publié plusieurs lettres ouvertes dans les médias, elle a cofondé le groupe Facebook Transport mésadapté, créant ainsi une communauté autour des enjeux de l’accessibilité des transports, ainsi que l’organisme Québec accessible militant pour une meilleure loi sur l’accessibilité au Québec. Elle a également été membre du conseil d’administration de...

Ernest Edmond Jr
Cofondateur et président des Ballons Intensifs

Ernest Edmond Jr

Né à Port-au-Prince, Ernest est arrivé au Québec à l’âge de six ans. Curieux et emphatique de nature, son arrivée à Montréal lui a non seulement permis de poursuivre son épanouissement personnel, mais lui a aussi ouvert les yeux sur les nombreuses inégalités sociales qui règnent à la fois dans son pays natal et son pays d’accueil. Son souci d’apporter sa contribution au sein de...

Local : MB-3.270

La vulgarisation scientifique se retrouve de plus en plus dans nos médias, notamment dans les plateformes plus récentes comme YouTube. L’accès à l’information n’a jamais été aussi facile et cela peut influencer nos perceptions et nos actions citoyennes. Il y a aussi une place importante accordée au dialogue social à une époque où les croyances et les dogmatismes sont répandus. À la lumière de ces constatations, il paraît important d’inclure tous les citoyens dans la science en général, que ce soit par l’éducation à la démarche scientifique ou encore par l’implication des citoyens dans les sciences participatives, qui permettent de produire de la connaissance scientifique grâce à l’action d’acteurs non scientifiques. Venez rencontrer les panélistes de cette table ronde qui discuteront des différents moyens de rapprocher la science des citoyens et des manières de parler au grand public quand on aborde les questions scientifiques.

Animation

Michel Rochon
Communicateur scientifique et médical

Michel Rochon

Physiologiste de formation, Michel Rochon est journaliste et communicateur scientifique et médical depuis plus de 30 ans, dont une grande partie pour la Société Radio-Canada. Il est actuellement chargé de cours à l’École des médias de l’UQAM, conseiller stratégique à l’Institut du Nouveau Monde et président de l’Association des communicateurs scientifiques du Québec.

Panélistes

Noémie Larouche
Rédactrice en chef de Curium

Noémie Larouche

Diplômée en géographie physique et en journalisme. Noémie Larouche a travaillé comme journaliste à Radio-Canada pendant plus de sept ans, notamment aux émissions la Semaine verte et Classe sportive. En 2014, elle quitte Radio-Canada et fait le saut chez les Débrouillards pour démarrer un nouveau magazine scientifique destiné aux adolescents : Curium. Elle continue néanmoins à flirter de temps à autre avec son ex employeur,...

Valérie Borde
Directrice et fondatrice du Centre Déclic

Valérie Borde

Valérie Borde est journaliste et communicatrice scientifique indépendante. Elle est diplômée de l’École nationale supérieure de chimie de Paris, et vit à Québec depuis 1993. Ses articles publiés dans le magazine L’actualité lui ont valu de nombreux prix. Elle a notamment remporté la prestigieuse bourse canadienne Michener-Deacon 2017 pour réaliser une grande enquête sur la fraude alimentaire, le Prix d’excellence en journalisme économique et financier...

Marie Lambert-Chan
Rédactrice en chef de Québec Science

Marie Lambert-Chan

Depuis 2016, Marie Lambert-Chan est rédactrice en chef de Québec Science, le seul magazine scientifique francophone destiné au grand public au Canada. Titulaire d’un baccalauréat en communication, profil journalisme de l’UQAM, elle est également chroniqueuse à l’émission Moteur de recherche, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.

Raphaël Canet
Responsable de mobilisation - société civile chez Mouvement Démocratie Nouvelle

Raphaël Canet

Raphaël Canet est actuellement chargé de mobilisation auprès des organisations de la société civile au Mouvement Démocratie Nouvelle qui militent pour la réforme électorale (scrutin proportionnel mixte) au Québec. Il a aussi co-coordonné l’organisation du Forum social mondial 2016 de Montréal qui a rassemblé 35 000 participants issus de 125 pays. Auparavant, il a coordonné l’organisation du premier Forum social québécois en 2007 puis, de 2008...

Local : MB-3.445

Sensation d’exploitation, manque de reconnaissance, manque de sens… Le modèle du travail en place fait débat et beaucoup sont ceux qui ne s’y reconnaissent plus. La question de la productivité au travail n’a jamais été aussi présente dans la société, faisant vivre des situations de stress, de charge mentale et parfois même d’épuisement professionnel de plus en plus fréquentes. Les aspirations et le rapport au travail des travailleurs ont changé avec le temps. Aujourd’hui, beaucoup estiment que la famille, les relations sociales et amoureuses, les loisirs, l’engagement militant et les amis sont aussi prioritaires que le travail. Quels sont les nouveaux modèles de travail qui apparaissent en lien avec cette mouvance? Ces modèles sont-ils des idéaux à atteindre? Qu’est-ce que le bien-être au travail? Il y a-t-il un conflit générationnel sur la vision du travail?

Venez assister à cette table ronde pour vous informer sur ces transformations et partager votre vision sur le sujet!

Animation

Marc-André Cyr
Enseignant

Marc-André Cyr

Chargé de cours à l’UQAM et enseignant auprès d’étudiants immigrants, Marc-André Cyr est également chroniqueur pour Ricochet.

Panélistes

Valérie Gobeil
Responsable, développement et apprentissage chez Gsoft

Valérie Gobeil

Valérie travaille chez GSoft où elle est responsable de l’apprentissage et du développement. Véritable passionnée de l’humain, elle expérimente concrètement des façons de remettre en question les conventions du milieu du travail. Elle accorde une place importante aux notions de sens, de croissance, d’empathie et d’intelligence collective dans ce qu’elle entreprend.

Ambre Fourrier
Autrice à écosociété et Agente de développement à Vie Autonome Montréal

Ambre Fourrier

Bachelière en sciences politiques (UdeM), Ambre Fourrier est également titulaire d’une maîtrise en gestion de l’innovation sociale (HEC Montréal). Son mémoire portant sur le revenu de base a été publié en 2019 par les éditions Écosociété sous le titre : Le revenu de base en question. De l’impôt négatif au revenu de transition. Elle est aujourd’hui agente de développement à Vie Autonome Montréal, un organisme...

Paolo Miriello
Militant à la Coalition montréalaise pour la rémunération des stages

Paolo Miriello

Paolo Miriello est étudiant à la maîtrise en administration des affaires à l’UQÀM. Il a milité au sein de la Coalition montréalaise pour la rémunération des stages de 2017 à 2019, ayant auparavant milité avec le Comité unitaire sur le travail étudiant à l’UQÀM (CUTE-UQÀM). Il a surtout contribué à la campagne en traduisant des textes publiés dans le magazine des CUTE et dans le...

Kaspar Schattke
Professeur en psychologie du travail et des organisations à l’Université du Québec à Montréal

Kaspar Schattke

Originaire de Berlin, Kaspar Schattke est professeur en psychologie du travail et des organisations. Il a commencé son parcours académique en psychologie à l’Universität Potsdam en Allemagne et à l’University of Sussex en Angleterre. Ensuite, il a obtenu un doctorat à la Technischen Universität München en Allemagne portant sur l’expérience de flow chez les grimpeurs. Durant ses études doctorales, M. Schattke a également travaillé comme...