11 h à 12 h 30

Tables rondes au choix – Bloc 2

Local : MB-3.430

L’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas encore atteinte dans le monde de l’entrepreneuriat et ces dernières doivent encore surmonter de nombreux défis en raison de leur genre. Cette table ronde réunira cinq féministes françaises et québécoises, trois mois avant le colloque franco-québécois au Palais Bourbon (Assemblée nationale française), où elles livreront leur analyse, dans le cadre du deuxième documentaire Femmes de pouvoir au XXIe siècle, réalisé par les finissantes de l’Institut européen de journalisme. Venez discuter avec ces femmes inspirantes des défis que doivent surmonter les entrepreneures de toutes sortes, mais aussi des besoins de s’entraider, de partager ses contacts et de tisser des réseaux féminins nationaux et internationaux.

Animation

François Roberge
Président du réseau Québec-Monde

François Roberge

Président du Réseau Québec-Monde, François, diplômé en études littéraires, linguiste professionnel et spécialiste de collecte de fonds artistiques, est un passionné d’histoire et de relations internationales. Voyageur infatigable (30 pays à son actif), adepte de couchsurfing, en plus d’être réalisateur radio d’émissions géopolitiques, ce militant de longue date adore la diplomatie et le réseautage afin de comprendre les grands enjeux qui dictent la conduite des...

Intervenantes

Josepha Bindzi
Chroniqueuse et rédactrice de contenu

Josepha Bindzi

Camerounaise d’origine, Josepha Bindzi, est titulaire d’une attestation professionnelle en journalisme, animation et production audiovisuelle. Artrepreneure passionnée par tout ce qui a trait à la communication et à la politique , elle est en voie de terminer son baccalauréat bidisciplinaire dans ces domaines. En plus d’être chroniqueuse et éditrice de contenu à la pige, elle est aussi une slameuse engagée dont les textes variés ont...

Morgane Greco
Étudiante à la maîtrise à l’Université de Montréal

Morgane Greco

Native de Dijon, Morgane est étudiante à la maîtrise en Études internationales à l’Université de Montréal. Auparavant, elle a étudié le droit et la science politique à l’Université Lyon Lumière et a participé à un trimestre d’études à Nicosie (University of Cyprus) dans le cadre d’ERASMUS+. Présentement, elle s’intéresse aux violences liées au genre dans les sociétés européennes et africaines. Son mémoire de fin d’études...

Élodie Lussier-Piché
Étudiante et consultante en stratégie à HEC Montréal

Élodie Lussier-Piché

Finissante au baccalauréat trilingue en administration des affaires à HEC Montréal, Élodie s’intéresse à la gestion des organisations publiques, à la politique québécoise et à l’innovation sociale. Elle a remporté plusieurs compétitions académiques au Québec et à l’international dans diverses disciplines telles que la stratégie, l’éthique professionnelle et le débat oratoire. Élodie s’intéresse à la place des femmes en affaires et à la confiance en...

Anne-Solène Rioult
Slasheuse chez Les FACILitatrices

Anne-Solène Rioult

Française d’origine, Anne-Solène est établie au Canada depuis 2001. Elle a à son actif plus de 20 ans d’expérience en France et au Québec. Depuis deux ans elle a créé sa compagnie de conseils en développement d’affaires et marketing : Les FACILitatrices. La cause de l’entrepreneuriat au féminin, notamment dans les domaines du numérique et des technologies, est très importante autant dans sa vie personnelle...

Virginie Francoeur
Étudiante au doctorat (PhD) en management à l’Université Laval

Virginie Francoeur

 Virginie Francoeur mène de front un double engagement : artistique et scientifique. Titulaire d’un baccalauréat en gestion et d’une maîtrise de HEC Montréal, elle poursuit des études doctorales et est chargée de cours en comportement humain à l’Université Laval. À la suite de l’obtention d’une bourse d’études, elle a vécu près d’un an en Espagne où elle a complété un stage doctoral à l’Université de...

Local : MB-3.270

Pour protéger l’environnement, le temps n’est plus aux paroles, les scientifiques s’entendent, il faut agir maintenant. Nous devons changer nos comportements et entamer collectivement une transition écologique vers une société plus durable. L’urgence est réelle.  Dans la dernière année, les citoyennes et citoyens du monde entier ont répondu à l’appel. De par son action citoyenne, le Québec est exemplaire. En passant par le Pacte pour la transition, qui a récolté près de 300 000 signatures, aux marches des Vendredis pour le futur qui ont réuni des milliers de jeunes dans les rues, sans oublier La planète s’invite dans nos institutions scolaires et démocratiques, les citoyens et citoyennes du Québec se mobilisent pour mettre de la pression sur les décideurs et décideuses à agir concrètement dans la lutte aux changements climatiques.

Comment ces groupes s’organisent-ils? Quels défis ont-ils rencontrés? Comment la lutte environnementale peut-elle être inclusive de tous et toutes? Quelles sont les perspectives pour l’avenir? Venez assister à cette table ronde qui réunira des leaders de différents mouvements qui contribuent à transformer le Québec!  

Animation

Dominic Vézina
Psychosociologue, activiste environnemental et éducateur en milieu scolaire

Dominic Vézina

Engagé à plus d’un titre depuis une vingtaine d’années, autant dans le milieu de l’éducation qu’en environnement, Dominic croit en l’importance d’une éducation à la citoyenneté et aux enjeux contemporains dans les écoles secondaires du Québec. Initiateur de nombreux projets d’envergure à portée sociale et environnementale, celui-ci a récemment contribué au lancement du Pacte pour la transition pour le milieu éducatif et mis sur pied...

Panélistes

Louis Couillard
Activiste environnemental, cofondateur du mouvement étudiant universitaire québécois La Planète s'invite à l'Université

Louis Couillard

Étudiant en études internationales à l’Université de Montréal, cela fait bientôt un an que Louis participe au mouvement UdeM Sans Pétrole qui a pour objectif de retirer les investissements pétroliers des universités. En janvier dernier, il fonde avec une dizaine d’étudiant.e.s de partout au Québec le mouvement La Planète s’invite à l’Université. Il espère aider à rassembler la jeunesse pour défendre leur droit à un...

Dalie Lauzon-Vallières
Jeune activiste environnementale, co-organisatrice du mouvement La Planète s'invite à l'Université et Climate Strike Canada

Dalie Lauzon-Vallières

Étudiante en science politique et philosophie à l’Université de Montréal, elle s’implique dans la création de différents mouvements de mobilisation jeunesse pour réclamer une justice climatique. Elle est co-organisatrice des mouvements étudiants La Planète s’invite à l’Université et Climate Strike Canada. Au coeur de son engagement, il y a la conviction que les jeunes ont l’énergie et la créativité pour transformer toute la société.

Sara Montpetit
Jeune militante environnementale, co-fondatrice du mouvement Pour Le Futur Montréal

Sara Montpetit

Sara est une étudiante du secondaire Robert-Gravel qui, en janvier dernier, a fondé le mouvement « Pour Le Futur Montréal », un collectif réunissant des centaines de jeunes du secondaire sur toute l’Île de Montréal. Pour Sara, les jeunes ont le pouvoir de changer les mentalités de la société et il est nécessaire que les gouvernements soient à l’écoute de la jeunesse et passent à l’action.

Isabelle L’Héritier
Chargée de la mobilisation à Greenpeace Canada

Isabelle L’Héritier

Isabelle L’Héritier est chargée de mobilisation pour Greenpeace Canada à Montréal. Après plusieurs années de militantisme dans le mouvement altermondialiste, elle concentre désormais ses énergies dans les luttes locales pour la transition énergétique, la protection des écosystèmes et la justice climatique et sociale, dans une perspective décoloniale. Son moto : incarnons le changement que nous voulons voir pour notre société et faisons le ensemble, dans...

Local : MB-3.445

Certains chercheurs pensent que les relations entre les Autochtones et Allochtones sont quasi inexistantes. Pour eux, il faudrait parler de « conciliation » plutôt que de « réconciliation », ce qui signifie de rapprocher des personnes en désaccord d’opinion ou d’intérêts pour les amener à se mettre d’accord et à coexister harmonieusement. La question se pose néanmoins de savoir comment rapprocher ces deux peuples? Les Autochtones et Allochtones sont liés par leur histoire commune. Toutefois, les Allochtones connaissent peu la culture et l’histoire des Autochtones, bien que celle-ci fasse partie intégrante de l’histoire collective québécoise. Découvrez le rôle que peut jouer l’intégration de l’historiographie autochtone dans l’éducation québécoise dans la réconciliation avec les peuples autochtones et discutez de pistes d’action à envisager pour favoriser cette réconciliation.

Animation

Marjolaine Tshernish
Directrice générale de l’Institut Tshakapesh

Marjolaine Tshernish

Innu de la communauté de Uashat mak Mani-utenam, Marjoaline Tshernish est bachelière en sciences de la gestion ESG UQAM et candidate au EMBA McGill-HEC Montréal. Elle est actuellement directrice générale de l’Institut Tshakapesh.

Panélistes

Professeure au Collège Maisonneuve et chercheure-créateure au Centre Figura (UQAM), Coresponsable du Collectif Mamu minu-tutamutau avec Shan dak Puana

Louise Lachapelle

Du point de vue de la création, c’est-à-dire du point de vue de ce qui relie la diversité de ce que je fais, il y a une relation au vivant, à l’imaginaire et au contemporain qui « passe largement par l’expérience terrain » (Gilles Clément). Ma pratique emprunte plusieurs formes et une diversité de langages, création, enseignement, recherche, elle relève d’un certain nomadisme, géographique et...

Widia Larivière
Cofondatrice de Mikana

Widia Larivière

D’origine Anishnabe, Widia Larivière fait de l’éducation aux droits humains et aux droits des peuples autochtones. Elle détient un baccalauréat en Études internationales et langues modernes de l’Université Laval (2007) et un certificat en Immigration et relations interethniques de l’UQÀM (2008). Elle porte un intérêt aux questions touchant les femmes et la jeunesse autochtone. Elle a d’ailleurs travaillé pendant huit ans chez Femmes Autochtones du...

Francis Lévesque
Professeur à l’École d'études autochtones, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Francis Lévesque

Francis Lévesque est professeur à l’École d’études autochtones de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Anthropologue, il travaille avec les Inuits du Nunavut et du Nunavik depuis près de vingt ans. Il s’intéresse particulièrement à l’histoire de l’Arctique canadien, aux relations humains-animaux (principalement à celle entre les chiens et les Inuits, autant traditionnellement que dans les communautés contemporaines), aux défis liés à l’éducation postsecondaire et aux...

Local : MB-3.210

La montée des extrêmes et le populisme sont sur toutes les lèvres. Ces deux phénomènes sont amplifiés par l’hypersegmentation de l’électorat faite par les partis politiques, basée sur la captation et l’analyse de données toujours plus précises qui permettent d’adapter des messages à des segments restreints de la population. À cela s’ajoutent les menaces d’ingérence étrangère qui perturbent les démocraties occidentales – et qui forcent Élections Canada à collaborer pour la première fois avec le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) pour protéger l’intégrité de l’élection –, la crise de confiance envers les institutions démocratiques, médiatiques et scientifiques, et le cynisme des jeunes à l’égard des partis politiques.

À l’aube des élections fédérales 2019, cette table ronde propose une réflexion sur les dangers qui guettent la démocratie canadienne dans un contexte de déclin de la participation électorale des jeunes et sur les manières d’y faire face. Avons-nous raison de nous inquiéter de la santé démocratique du Canada? Quels rôles jouent les médias et les nouvelles technologies dans ce que certains appellent la crise de la représentation politique? Et comment renforcer notre démocratie? Tant de questions auxquels nos invités tenteront de répondre!

Intervenants

Adelina Petit-Vouriot
Analyste de la recherche au Centre Samara pour la démocratie

Adelina Petit-Vouriot

Adelina se réjouit de faire partie du programme de recherche du Centre Samara visant à promouvoir la démocratie et de contribuer à la mission de l’organisme, qui consiste à poser des questions essentielles, à fournir de nouvelles preuves et à associer le savoir à l’action. Elle tient surtout à démystifier tout ce qui est lié au gouvernement et à rendre la politique canadienne plus inclusive,...

Stéphane Perrault
Directeur général des élections du Canada

Stéphane Perrault

M. Stéphane Perrault a été nommé directeur général des élections du Canada le 8 juin 2018. Il a occupé le poste de directeur général des élections du Canada par intérim de décembre 2016 à juin 2018. M. Perrault s’est joint à Élections Canada en 2007, à titre d’avocat général principal. En 2014, il a été nommé sous-directeur général des élections Affaires régulatoires. À ce titre,...

Lena A. Hübner
Doctorante en communication à l'UQAM

Lena A. Hübner

Lena Hübner est étudiante au doctorat en communication à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Après son baccalauréat en Études francophones (concentration médias) à l’Université Albert-Ludwig à Freiburg (2012) et des expériences de travail en relations publiques, elle choisit une carrière universitaire. Depuis son mémoire de maîtrise (UQAM, 2014), elle étudie la communication politique sur les réseaux socionumériques. Elle est notamment l’auteure du chapitre «...

Malorie Flon
Directrice du développement à l'INM

Malorie Flon

Depuis qu’elle a joint l’INM, elle a agit comme chargée de projet puis conseillère stratégique dans l’ensemble des secteurs d’activité de l’organisation, incluant des projets d’envergure en éducation, santé, institutions démocratiques et affaires municipales. Elle a contribué à recueillir et à rendre accessible l’expérience et la connaissance de l’INM en matière de participation publique, notamment ses Règles de l’art et l’Échelle de la participation publique. Mme Flon est...