9h15

Activités au choix

Organisée en collaboration avec le Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS) et la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains

Cette table ronde abordera les différentes sources de tensions économiques, politiques et sociales qui traversent le journalisme aujourd’hui. Nos panélistes, qu’ils soient journalistes, chroniqueur-es ou chercheur-es, s’exprimeront sur ces défis dans un contexte marqué par l’émergence des technologies numériques qui ont bousculé le travail journalistique quotidien et le contexte dans lequel celui-ci prend place. Il s’agira notamment de s’interroger sur les nouvelles conditions de travail, les nouveaux formats d’écriture et de production de nouvelles ainsi que sur le rôle des réseaux sociaux et des bulles de filtres (filter bubbles). Enfin, nous nous demanderons, ensemble, quelles sont les solutions qui s’ouvrent à nous. Trolls, fausses nouvelles, cyberintimidation, que faire?

Animatrice

Lena A. Hübner, doctorante en communication à l’UQAM, chargée de cours à l’École des médias de l’UQAM et coordonnatrice du Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS)

Lena A. Hübner est étudiante au doctorat en communication à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses travaux de recherche portent sur la communication politique sur les réseaux socionumériques au Canada, aux États-Unis et en Allemagne. Elle est notamment l’auteure de l’article « Opinion Regulation or Civic Dialogue? Seeking New Analytical Frameworks to Study Digital Politics » publié dans ESSACHESS – Journal For Communication Studies (décembre 2016). En dehors de ses études, elle est coordonnatrice des activités scientifiques du centre de recherche interuniversitaire CRICIS (Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société) et chargée de cours à l’École des médias de l’UQAM.  

IntervenantEs

Normand Landry, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains et professeur au département de Science humaines, Lettres et Communication à la TÉLUQ.

Normand Landry est professeur à la TÉLUQ (Université du Québec) et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains. Il est également chercheur au Centre interdisciplinaire CRICIS sur la communication, l’information et la société. Ses travaux se concentrent sur l’éducation aux médias, les droits de la communication, l’intimidation judiciaire, ainsi que sur la communication et les mouvements sociaux.

Catherine Mathys, chroniqueure techno à La Sphère (Radio-Canada), blogueuse à Planète F et Triplex (blog techno, Radio-Canada)

Catherine Mathys est journaliste, chroniqueure, animatrice depuis près d’une quinzaine d’années. Elle se spécialise dans la couverture et l’analyse des transformations technologiques. Elle apprécie tout particulièrement observer notre rapport à la technologie et son impact sur notre quotidien. Titulaire d’une maîtrise en communication, le sujet de son mémoire portait sur le rôle des technologies dans le travail et la construction identitaire des journalistes. On peut l’entendre depuis plusieurs années le samedi à ICI Radio-Canada Première à l’émission La sphère avec Matthieu Dugal ainsi que la lire dans plusieurs autres médias. Enfin, Catherine est chargée de cours à l’UQAM où elle donne le cours Histoire des technologies numériques de l’information et de la communication.

Sylvain Rocheleau, professeur au département des lettres et communications à l’Université de Sherbrooke et chercheur au CRICIS

Sylvain Rocheleau est professeur en communication à l’Université de Sherbrooke et co-fondateur de l’Observatoire de la circulation de l’information (OCI).Ses travaux portent sur le développement de systèmes à base de connaissances dans le but d’améliorer notre compréhension de certains phénomènes comme la circulation de l’information, l’influence des relations publiques sur le journalisme, la redondance de l’information et l’accès aux médias des groupes d’intérêt public.

Autres activités à venir.