Ateliers participatifs
14h30

Ateliers participatifs

Les ateliers participatifs vous permettront de mettre en pratique des connaissances et des compétences que vous possédez déjà ou que vous aurez acquises pendant l’École d’été de l’INM. Vous pourrez vous exprimer par la communication, la mobilisation, les réseaux sociaux et plus encore! Explorez la diversité de nos ateliers:

Salle : 4037 au 4e étage de l’ÉNAP

Les catastrophes naturelles et les changements climatiques affectent principalement les personnes les plus vulnérables, qui sont à 70% des femmes. Quel est l’impact de ces changements sur les femmes et comment s’y adaptent-elles? Cet atelier participatif va vous permettre de suivre l’histoire d’une famille sénégalaise dans un village touché par des inondations sévères et celle de Camille, jeune québécoise en pleine réflexion face aux changements climatiques. Catastrophes naturelles, résilience, systèmes d’adaptation, rapports hommes-femmes et solidarité Nord-Sud sont parmi les thèmes abordés. Une activité qui permet de repenser son mode de vie sous une perspective environnementale et égalitaire.

Animatrices:

SUCO

SUCO est un organisme de coopération internationale possédant plus de 55 ans d’expérience en agro-écologie, développement local et envoi de volontaires dans sept pays du Sud. Avec nos partenaires locaux, nous réalisons des projets visant à renforcer l’autonomie et les capacités des organisations et des communautés pour une meilleure qualité de vie. SUCO s’engage aussi à sensibiliser le public québécois aux enjeux Nord-Sud, notamment grâce à des ateliers de théâtre-forum, un moyen participatif et ludique d’observer, de réfléchir et d’agir face à des défis et questionnements particuliers.

Marie-Luce Gervais, actrice et intervenante pour SUCO

Passionnée de théâtre depuis toujours, Marie-Luce travaille comme interprète, metteur en scène et critique culturelle, en plus de cofonder sa propre compagnie, le Théâtre de La Bacaisse, en 2014. Ce qu’elle préfère? Le théâtre qui porte une parole, qui fait réfléchir, qui conscientise et qui fait grandir.

Joumana El-Khoury, intervenante pour SUCO

Mère de trois adorables petites filles,  Joumana est une femme passionnée des voyages. Elle a foulé le sol d’une quinzaine de pays. Bien qu’elle mène actuellement  sa carrière entre les murs d’une école, elle a travaillé pour plusieurs organismes de coopération internationales au Québec comme en Afrique. Libanaise, canadienne et un peu africaine, elle aime découvrir le monde en compagnie de ceux qu’elle aime. Et manger de la crème glacée!

Atelier offert par SUCO.

Salle : 4061 au 4e étage de l’ÉNAP

Et si… Et si nous exprimions nos rêves ici, et si des personnes étaient prêt-es à nous aider à les réaliser, à développer un produit, à parler de nous, à donner leur opinion, à mettre la main à la pâte pour que des centaines de rêves se concrétisent. Et si une fois notre rêve réalisé, nous pouvions à notre tour contribuer à réaliser celui des autres. 4dream, une solidarité 2.0 pour réaliser des milliers de rêves.

Venez expérimenter dans cet atelier de rêve avec Maryem et Riad, deux animateurs, rêveurs et créateurs de relations exceptionnelles. C’est dans une atmosphère ludique et décontractée qu’ils mettront leurs compétences de communicateurs de l’avant pour vous donner une activité hors du commun.

Animatrice

Maryem Harras

Maryem Harras est issue de plusieurs cultures qui ont forgé son identité. Elle a fait des études en psychoéducation ainsi que des formations en coaching. Suite à ses premières expériences en pédiatrie sociale à la Clinique du Docteur Julien, elle a fondé en 2008 l’organisme international Créavif ciblant premièrement les jeunes. Enfin, son travail s’est élargi avec sa série d’ateliers Lib-R, dont le but est libérer le potentiel. Maryem Harras est psychoéducatrice depuis 2005 ainsi que Maître-praticien en PNL certifié (Programmation Neuro Linguistique) depuis 2011 et coach d’affaires.

Atelier offert par Créavif.

Salle : 4069 au 4e étage de l’ÉNAP

L’objectif de cet atelier est d’échanger sur les défis que doivent surmonter les militantes d’ici et d’ailleurs, les limites de l’engagement et l’expertise que procure cet engagement dans cette cause noble à défendre : l’égalité hommes-femmes. Des féministes inspirantes témoigneront de leur expérience hors Québec, en lien avec leur volonté de changer les mentalités d’ici.

Atelier offert par Réseau Québec-Monde.

Modérateur

François Roberge, président du Réseau Québec-Monde

Né à Montréal, linguiste professionnel et spécialiste de collecte de fonds artistique, François est un passionné d’histoire et de relations internationales. Voyageur infatigable (28 pays à son actif), adepte de couchsurfing, en plus d’être réalisateur radio d’émissions portant sur la géopolitique, ce militant de longue date adore la diplomatie et le réseautage afin de comprendre les grands enjeux qui dictent la conduite des États au XXIe siècle. Toutes ces passions l’ont conduit naturellement à fonder le Réseau Québec-Monde en avril 2013.

Intervenantes

Janie Beaupré Quenneville, Conseillère au dossier des femmes et à la conciliation travail-famille au Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

Janie cumule plusieurs années d’expérience en développement de projets en égalité de genres. Elle a aussi participé à plusieurs actions citoyennes en lien avec l’égalité hommes-femmes comme la coorganisation du Sommet des femmes et la participation à la rédaction du Manifeste des femmes. Son engagement l’a aussi menée à assister à plusieurs événements d’envergure internationale tel le premier Forum mondiale des femmes francophones de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la Commission sur la condition de la femme de l’Organisation des Nations Unies. Présentement, elle représente son syndicat à l’Intersyndicale des femmes ainsi qu’à des groupes de travail visant l’atteinte d’une réelle égalité hommes-femmes.

Élisabeth Graveline, étudiante et militante féministe

Élisabeth est une militante féministe et étudiante à la maîtrise en sociologie du genre à l’Université McGill. Elle est l’autrice des articles «Construction de l’identité déviante : les personnes prostituées et les clients», ainsi que « Le débat philosophique sur la prostitution : arguments libéraux et féministes » publiés dans la revue mensuelle du Centre de recherches international et de documentation sur l’exploitation sexuelle (Paris). Également autrice d’un article sur la stigmatisation des personnes prostituées dans la revue La Cane du mouvement féministe français Les efFRONTé-E-s. Elle a milité, notamment, pour l’organisme abolitionniste Isala (Bruxelles) et est actuellement bénévole pour le Sexual Assault Center of the McGill Student’s Society.

Véronique Pronovost, chargée de projet et responsable des communications à la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie

Véronique est chargée de projet et responsable des communications à la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie, qui regroupe plus d’une trentaine d’organisations offrant des services aux femmes vivant des situations de vulnérabilité. Elle a été nommée ambassadrice régionale pour la Marche mondiale des femmes 2015. Elle était à Washington en janvier pour la Women’s March, avec des centaines de milliers d’autres hommes et femmes pour défendre l’égalité.

Rose St-Pierre

De novembre 2016 à avril 2017, Rose a complété un stage au sein d’une association de défense des droits des femmes à Ouarzazate, en région rurale marocaine. En travaillant avec des femmes marginalisées (prostituées, filles mères, femmes violentées), Rose a tiré de nombreuses leçons du féminisme, en plus des réflexions constantes et de remises en questions périodiques, sans compter le quotidien sur place qu’elle considère être une expérience féministe marquante. Rose est aussi détentrice d’une formation sur l’égalité des genres (Équitas) et a participé au Sommet des femmes en 2016.

Atelier offert par le Réseau Québec-Monde.

Salle : 4045 au 4e étage de l’ÉNAP

Le plaidoyer est au cœur des activités d’Oxfam-Québec autant dans ses campagnes internationales telle sa campagne « À Égalité », que dans ses activités d’engagement des jeunes ici au Québec. Le nouvel atelier « La boussole du leadership » permet aux jeunes de réfléchir sur différentes inégalités mais également sur eux-mêmes. L’atelier permet de découvrir leur type de personnalité et de voir comment celui-ci peut être associé à divers modes d’expression, tel le plaidoyer, permettant d’initier un changement social. À la fin de l’atelier, les jeunes auront ciblé eux-mêmes les pistes d’action pour lutter contre les inégalités qui les interpellent.

Animatrices

Maude Campeau, représentante Oxfam-Québec

Maude Campeau est une comédienne et animatrice qui travaille principalement auprès des jeunes, en enseignement du théâtre et par des ateliers de sensibilisation. Après une tournée de théâtre internationale avec la compagnie 4Dart en 2006, Maude Campeau a eu le désir d’orienter son travail vers un engagement plus social et vers des enjeux internationaux. Devenue animatrice pour le Club 2/3, elle a ensuite poursuivi son métier avec Oxfam-Québec. À travers des ateliers et des conférences auprès de différents organismes, elle rallie les jeunes et le public vers l’engagement et la mobilisation citoyenne.

Catherine Caron,  agente de mobilisation 18-30 ans et grand public chez Oxfam-Québec

Catherine Caron est agente de mobilisation 18-30 ans et grand public chez Oxfam-Québec. Chez Oxfam, elle est en charge des groupes Oxfam sur les campus, des groupes bénévoles dans diverses villes ainsi que du projet d’entrepreneuriat social Magasin du Monde au niveau collégial. Catherine est également présidente du groupe Montréal Ville Équitable et siège au conseil d’administration de l’Association québécoise du commerce équitable. Elle a travaillé au Mali et visité plus de 20 pays en Afrique, en Asie, en Amérique latine et en Europe.  Elle détient une maîtrise en gestion du développement de la London School of Economics and Political Science.

Atelier offert par OXFAM-Québec.

Salle : 4083 au 4e étage de l’ÉNAP

La jeunesse montréalaise est bien présente sur le territoire; on retrouve 835 645 personnes de moins de 35 ans à Montréal, ce qui représente 44% de la population. Montréal est également le deuxième pôle universitaire le plus important en Amérique du Nord, avec ses 350 000 étudiants dans ses CEGEP et universités. Bien que représentant près de la moitié de la population, les jeunes sont souvent sous-représentés dans les instances décisionnelles et des mesures dédiées doivent être créées pour s’assurer qu’ils sont pris en compte et considérés. Quel serait le résultat si nous mettions des jeunes en charge de consulter leurs pairs? Est-ce que cela nous permettrait de repenser la ville, d’ajouter de nouvelles voix au débat?

Dans le cadre du projet #Jeunesse375MTL, des organismes montréalais ont repensé les processus de consultation publique. En effet, des dizaines de consultations menées par des jeunes auprès de leurs pairs ont eu lieu et ont notamment permis de récolter 25 rêves pour Montréal.

Divisé en deux temps, cet atelier animé par le Forum jeunesse de l’île de Montréal vous propose d’abord de venir échanger avec les jeunes ambassadeurs et ambassadrices du projet sur les défis et leçons apprises lors de leurs consultations jeunesse. Par biais d’une simulation, la seconde partie vous permettra d’exercer vos habilités de plaidoyer en présentant un des 25 rêves exprimés par les jeunes auprès de votre conseil d’arrondissement.

Animatrice

Julie Roussin, chargée de projet pour le FJIM

Julie Roussin est chargée de projet auprès du Forum jeunesse de l’île de Montréal, une instance de Concertation Montréal. Elle a coordonné le projet #Jeunesse375MTL, une initiative lancée par la Ville de Montréal dans le cadre de son 375e anniversaire qui visait à faire entendre la voix des jeunes montréalais et montréalaises afin qu’ils s’expriment sur leur rêves pour la Métropole. Cette expérience lui a permis d’orchestrer et de coordonner toutes les activités liées au projet, de collaborer avec une multitude de partenaires ainsi qu’avec les 19 ambassadrices et ambassadeurs du projet et de réaliser le Sommet jeunesse375MTL qui s’est tenu en mai 2017. Ravie de poursuivre son implication avec le FJÎM, elle travaille actuellement sur la réalisation d’un second volet du projet afin que certains rêves exprimés voient le jour.

Atelier offert par le Forum Jeunesse de l’Île de Montréal (FJIM).

Salle : 4053 au 4e étage de l’ÉNAP

Tout dialogue véritable commence par la connaissance de l’Autre, de son histoire; de sa réalité, de sa vision du monde. Comme la Commission royale sur les peuples autochtones d’abord, puis la Commission Vérité et Réconciliation ensuite, l’ont recommandé, il est nécessaire de revoir l’histoire du Canada et d’en apprendre plus sur l’histoire des peuples autochtones et des pensionnats pour entamer une véritable réconciliation. C’est ce que nous vous proposons avec l’exercice de la couverture: à travers un jeu de rôle, nous passerons à travers 5000 ans d’histoire. Une période de discussion suivra au cours de laquelle nous pourrons partager et poser des questions sur l’expérience que nous venons de vivre.

Animatrices :

Aurélie Arnaud, conseillère en relations gouvernementales et municipales, chargée de la stratégie de réconciliation, Ville de Montréal

Passionnée des enjeux de justice, de droits des peuples autochtones, Aurélie Arnaud a accumulé une expérience tant internationale que nationale sur la protection du droit des peuples autochtones, d’abord au Mexique puis au Panama où elle a développé des outils de diffusion sur la protection des savoirs traditionnels des femmes autochtones, puis au sein de l’association Femmes autochtones du Québec dont elle était la responsable des communications pendant 8 ans et coordonné la création d’un poste en environnement pour étudier l’impact du développement minier sur les femmes dans les communautés. En tant que consultante, elle a supervisé la stratégie de relations presse francophone lors de la venue de la Commission de vérité et réconciliation sur les pensionnats autochtones au Québec. Elle a écrit et donné de nombreuses conférences sur le sujet des droits des femmes  et des peuples autochtones. Depuis septembre 2016, elle développe la stratégie de réconciliation de la Ville de Montréal, en co-construction avec les partenaires autochtones de la Ville, à titre de conseillère en relations gouvernementales et municipales. Aurélie Arnaud détient une maîtrise en droit international et politique internationale de l’Université du Québec à Montréal et un diplôme de l’Institut d’études politiques (Science-Po) de Grenoble en politique et économie sociale.

Vicky Boldo, co-présidente du RÉSEAU pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone de Montréal

Née en Colombie-Britannique et d’origine Cri/métisse, Vicky Boldo a été coordonnatrice en santé des femmes au Centre universitaire de santé McGill jusqu’au printemps 2016. Elle est maintenant co-Présidente du Réseau pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone à Montréal (RÉSEAU). Elle est aussi membre du conseil d’administration du Foyer pour femmes autochtones à Montréal et vice-présidente pour le Centre de justice des Premiers peuples de Montréal. Elle siège aussi sur le Comité vigile autochtone du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). Vicky est praticienne enregistrée en médecine énergétique, et détient un certificat en journalisme de l’université Concordia. Elle est passionnée et travaille activement pour l’amélioration des politiques publiques en santé, en service social et en éducation pour les membres des Premières nations et pour les Métis et les Inuits.

Salle : 4075 au 4e étage de l’ÉNAP

Lutter contre l’exclusion sociale et la marginalisation intellectuelle à travers la création de situations de réflexion collective au sein de milieux où des conditions peuvent inhiber l’exercice d’une pensée libre, voici la finalité de la médiation intellectuelle, qui oeuvre à favoriser l’émancipation intellectuelle de chaque citoyen.ne. Cette pratique, développée par Exeko depuis 2006, mobilise des outils réflexifs, critiques et créatifs pour permettre aux idées de s’échanger et aux intelligences de se reconnaître et met ainsi de l’avant le potentiel pensant et créatif de tous.tes.

Dans cet atelier et à travers différentes mises en situation,exercices et/ou jeux les participant.es vivront différentes manipulations (discours, images, chiffres, etc) et en quoi une posture éthique et des outils de réflexion peuvent créer des impacts aux niveaux individuel et collectif.

Animatrice

Marie Paule Grimaldi, intervenante pour Exeko

Poète, artiste communautaire, journaliste, productrice d’événements poétiques, Marie-Paule a donné des ateliers d’écriture à Passages et à la prison Tanguay et a collaboré à plusieurs publications avec des femmes en difficulté auparavant. Rassembleuse et solitaire à la fois, l’art, la pensée critique et l’action sont de profonds moyens de transformations pour elle. Elle a ainsi plusieurs affinités « naturelles » avec Exeko et trouve sa place avec IdAction comme si ça coulait de source. La réflexion commune, le croisement des savoirs et l’empowerment de tout un chacun qui en découle l’allument carrément, et dans cet esprit, IdAction lui offre des moments passionnants. Elle croit qu’il y a autant de manières de vivre qu’il y a d’êtres humains sur Terre et que c’est ainsi que nous devons repenser le vivre-ensemble : c’est donc avec beaucoup de respect qu’elle va à la rencontre des participants. Elle croit aussi que ceux-ci sont peut-être moins perdus qu’ils (qu’on) le croient et que des programmes comme idAction mettent leur qualité en lumière et leur permet de s’épanouir, de se forger une place à eux parmi le monde.

Atelier offert par Exeko.

Salle : 4091 au 4e étage de l’ÉNAP

Cet atelier, organisé par LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec, et le Mouvement « Non à la haine », vise à comprendre la place des YouTubeurs au sein de la société et leur possible contribution à la défense des droits humains. Dans un contexte où le discours haineux prend une certaine place au sein des médias sociaux, il s’agit d’analyser comment l’influence des YouTubeurs auprès du public peut contribuer à la sensibilisation et au questionnement du droit à la liberté d’expression ainsi que ses limites.

Qu’est ce qui fait la popularité d’un YouTubeur ? À l’ère des réseaux sociaux, les YouTubers sont-ils devenus les incontournables véhicules d’information auprès de la génération Y? Quel attrait supplémentaire ou quelle nouveauté le YouTubeur apporte-il face aux médias traditionnels? Qu’en est-il de leur engagement citoyen? Est-ce qu’une information propagée par un YouTubeur aura tendance à toucher personnellement l’internaute de par le fait que le YouTubeur est initialement un citoyen lambda?

Il s’agit de quelques-unes des questions qui alimenteront les échanges afin de mieux comprendre le lien entre ce nouveau vecteur d’information qu’est le YouTubeur et les internautes. Le but étant de voir quel lien durable peut se créer entre le YouTubeur et la volonté de protéger les droits fondamentaux de l’expression individuelle et publique.

Des YouTubeurs du Québec, de la France, témoigneront à cette occasion de leur implication citoyenne et en discuteront avec les participants à l’atelier.

Atelier offert par LOJIQ dans le cadre de la campagne Non à la Haine !

Animateurs:

Thierry Tulasne, Coordonnateur du programme – Engagement citoyen, LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec

Franco-Québécois de naissance, Thierry est plongé très tôt dans le bain de la coopération franco-québécoise d’abord à la section française de l’OFQJ puis à Montréal depuis 1991. Coordonnateur du programme Engagement citoyen pour les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), il est plus spécifiquement en charge de développer et initier des projets se déroulant dans toutes les parties du monde, favorisant notamment la participation citoyenne et l’engagement des jeunes et travaille en équipe à la mise sur pied du nouveau programme de volontariat « Québec Volontaire ».

Amal Hamich, coordonnatrice de la campagne Non à la haine

Nadia Seraiocco, responsable des communications à la Chaire de Recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains

Nadia est également chargée de cours à l’UQAM et chroniqueuse à Radio-Canada. Elle plantera le décor de cet atelier en évoquant les formes de communication émergentes et leur nécessaire utilisation pour sensibiliser les jeunes publics.

Salle : 4121 au 4e étage de l’ÉNAP

Nous vivons dans une ère où l’accès à l’information est à la portée d’un clic. Communiquer efficacement est donc sans contredit une compétence cruciale en cette ère de grands bouleversements technologiques et en raison de la multiplication des canaux de diffusion. Par ailleurs, s’exprimer devant un public s’avère un réel défi pour plusieurs. Comment transmettre son message efficacement ? Comment développer un message clair aligné avec nos objectifs ? Comment créer une véritable relation avec son auditoire ? Quelle est l’importance de la préparation ? Voilà autant de thématiques qu’abordera Dorothy Alexandre lors de cet atelier hautement interactif portant sur la communication écrite et verbale. Finalement, l’animatrice se penchera également sur l’importance de l’estime de soi dans la quête de chacun de charmer son auditoire, car notre contenant, tout autant que notre contenu, compte.

Animatrice

Dorothy Alexandre, animatrice, productrice au contenu et coach en communication

Communicatrice aguerrie, Dorothy œuvre comme animatrice, chroniqueuse, modératrice de panels et productrice au contenu. Les enjeux qui l’interpellent: société, condition féminine, entrepreneuriat, numérique et diversité. Elle est aussi coach en communication. Antérieurement, elle a travaillé comme journaliste au Groupe TVA pendant sept ans. Membre du Conseil des Montréalaises, cette jeune mère s’engage socialement depuis 15 ans.

Salle : 4132 au 4e étage de l’ÉNAP

Que signifie être Autochtone ? Que signifie habiter une réserve autochtone ? À travers une sélection de courts-métrages du Wapikoni mobile réalisés par de jeunes Innus, Anishinabes et Atikameks, cet atelier permettra aux participants de mieux comprendre les enjeux sociaux, politiques et culturels auxquels sont confrontés les Premières Nations d’aujourd’hui. Pour ce faire, des pans cruciaux de leur histoire seront mis en évidence en tant que facteurs déterminants des réalités actuelles. En complément, une jeune Atikamek de Manawan en Mauricie formée par le Wapikoni mobile apportera un regard « de l’intérieur » sur la vie dans les réserves en plus de témoigner de son expérience en tant que jeune cinéaste.

Animateur et animatrice

Frédérick Julien, cinéaste

Politologue de formation, Frédéric Julien travaille depuis plus de dix ans dans le milieu du cinéma documentaire comme réalisateur, scénariste, caméraman et monteur. C’est en 1998, à la faveur d’un rassemblement autochtone dans une communauté anishnabe, qu’il entre pour la première fois en contact avec les Premières Nations. Cette expérience marquante s’avèrera déterminante pour la suite de son parcours. S’ensuivirent de nombreux séjours auprès de différents peuples premiers des trois Amériques pour y faire du travail solidaire (Guatemala, Mexique); y former de jeunes apprentis-cinéastes dans le cadre de son travail avec le Wapikoni mobile à partir de 2008 (Québec, Bolivie, Panama); ou y tisser des liens avec d’autres organismes voués au développement du cinéma autochtone (Colombie, Chili, Argentine, Pérou). C’est aussi en territoire amérindien qu’il a tourné ses propres documentaires – Discours d’eau (Mexique, 2007) et Les 3 Magaly (Bolivie, 2017) – qui se veulent des hommages à la résilience des femmes autochtones. En marge de sa carrière de documentariste, il enseigne le cinéma et la science politique au collégial en se faisant un devoir de sensibiliser tous ses étudiants aux enjeux autochtones.

Jemmy Echaquan Dubé

Jemmy Echaquan Dubé est de la nation Atikamekw et elle est née à Joliette le 25 mars 1993. Elle a vécu ses premières années à Manawan jusqu’à l’âge de 6 ans et elle est retournée vivre à Joliette par la suite. Elle étudie en arts visuels et se passionne pour toutes les formes d’art comme la photographie, la peinture, le cinéma, la musique et la danse.

Salle : 4129 au 4e étage de l’ÉNAP

L’histoire récente déborde d’événements témoignant de l’engagement et de la mobilisation des jeunes. Pourtant, un phénomène mondial est observé : les jeunes votent moins. Beaucoup moins. À une époque où mondialisation et conscience sociale garnissent notre vocabulaire, comment interpréter ce silence électoral ? Cet atelier sera un espace où idées et hypothèses s’entrechoquent dans un but commun : mieux comprendre ce phénomène et en extirper des pistes de réflexion novatrices. En misant sur la contribution active des participants et sur des activités de collaboration inusitées, cet atelier sera un endroit de prédilection pour favoriser l’interaction et les échanges créatifs.

Atelier offert par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ)

Animateur

Paul Lépine, conseiller à la formation au Directeur général des élections du Québec

Paul Lépine est conseiller à la formation au Directeur général des élections du Québec. Enseignant de français et de littérature, il a acquis au fil des ans une solide expérience en pédagogie et en communication. Passionné par les rencontres, son parcours le mène aujourd’hui dans des écoles aux quatre coins du Québec. Son approche dynamique et son charisme coloré lui permettent de créer des liens et de mobiliser les jeunes. Fervent défenseur des gestes de proximité pour mousser le changement, Paul propose des conférences où l’engagement prend tout son sens.

Maude Campeau
représentante Oxfam-Québec

Maude Campeau

Maude Campeau est une comédienne et animatrice qui travaille principalement auprès des jeunes, en enseignement du théâtre et par des ateliers de sensibilisation. Après une tournée de théâtre internationale avec la compagnie 4Dart en 2006, Maude Campeau a eu le désir d’orienter son travail vers un engagement plus social et vers des enjeux internationaux. Devenue animatrice pour le Club 2/3, elle a ensuite poursuivi son...

Maryem Harras
fondatrice de Créavif

Maryem Harras

Maryem Harras est issue de plusieurs cultures qui ont forgé son identité. Elle a fait des études en psychoéducation ainsi que des formations en coaching. Suite à ses premières expériences en pédiatrie sociale à la Clinique du Docteur Julien, elle a fondé en 2008 l’organisme international Créavif ciblant premièrement les jeunes. Enfin, son travail s’est élargit avec sa série d’ateliers Lib-R, dont le but est...

Thierry Tulasne
Coordonnateur du programme - Engagement citoyen, LOJIQ – Les Offices jeunesse internationaux du Québec

Thierry Tulasne

Franco-Québécois de naissance, Thierry est plongé très tôt dans le bain de la coopération franco-québécoise d’abord à la section française de l’OFQJ  puis à Montréal depuis 1991 . Coordonnateur du programme Engagement citoyen pour  les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), il est plus spécifiquement en charge de développer et initier des projets se déroulant dans toutes les parties du monde , favorisant notamment la...

Aurélie Arnaud
conseillère en relations gouvernementales et municipales, chargée de la stratégie de réconciliation à la Ville de Montréal

Aurélie Arnaud

Passionnée des enjeux de justice, de droits des peuples autochtones, Aurélie Arnaud a accumulé une expérience tant internationale que nationale sur la protection du droit des peuples autochtones, d’abord au Mexique puis au Panama où elle a développé des outils de diffusion sur la protection des savoirs traditionnels des femmes autochtones, puis au sein de l’association Femmes autochtones du Québec dont elle était la responsable...

Vicky Boldo
co-présidente du RÉSEAU pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone de Montréal

Vicky Boldo

Née en Colombie-Britannique et d’origine Cri/métisse, Vicky Boldo a été coordonnatrice en santé des femmes au Centre universitaire de santé McGill jusqu’au printemps 2016. Elle est maintenant co-Présidente du Réseau pour la stratégie urbaine de la communauté autochtone à Montréal (RÉSEAU). Elle est aussi membre du conseil d’administration du Foyer pour femmes autochtones à Montréal et vice-présidente pour le Centre de justice des Premiers peuples...

François Roberge
président du Réseau Québec-Monde

François Roberge

Né à Montréal, linguiste professionnel et spécialiste de collecte de fonds artistique, François est un passionné d’histoire et de relations internationales. Voyageur infatigable (28 pays à son actif), adepte de couchsurfing, en plus d’être réalisateur radio d’émissions portant sur la géopolitique, ce militant de longue date adore la diplomatie et le réseautage afin de comprendre les grands enjeux qui dictent la conduite des États au...

Véronique Pronovost
chargée de projet et responsable des communications à la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie

Véronique Pronovost

Véronique est chargée de projet et responsable des communications à la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie, qui regroupe plus d’une trentaine d’organisations offrant des services aux femmes vivant des situations de vulnérabilité. Elle a été nommée ambassadrice régionale pour la Marche mondiale des femmes 2015. Elle était à Washington en janvier pour la Women’s March, avec des centaines de milliers...

Catherine Caron
agente de mobilisation 18-30 ans et grand public chez Oxfam-Québec

Catherine Caron

Catherine Caron est agente de mobilisation 18-30 ans et grand public chez Oxfam-Québec. Chez Oxfam, elle est en charge des groupes Oxfam sur les campus, des groupes bénévoles dans diverses villes ainsi que du projet d’entrepreneuriat social Magasin du Monde au niveau collégial. Catherine est également présidente du groupe Montréal Ville Équitable et siège au conseil d’administration de l’Association québécoise du commerce équitable. Elle a...

Rose St-Pierre

De novembre 2016 à avril 2017, Rose a complété un stage au sein d’une association de défense des droits des femmes à Ouarzazate, en région rurale marocaine. En travaillant avec des femmes marginalisées (prostituées, filles mères, femmes violentées), Rose a tiré de nombreuses leçons du féminisme, en plus des réflexions constantes et de remises en questions périodiques, sans compter le quotidien sur place qu’elle considère...

Dorothy Alexandre
animatrice, productrice au contenu et coach en communication

Dorothy Alexandre

Communicatrice aguerrie, Dorothy œuvre comme animatrice, chroniqueuse, modératrice de panels et productrice au contenu. Les enjeux qui l’interpellent: société, condition féminine, entrepreneuriat, numérique et diversité. Elle est aussi coach en communication. Antérieurement, elle a travaillé comme journaliste au Groupe TVA pendant sept ans. Membre du Conseil des Montréalaises, cette jeune mère s’engage socialement depuis 15 ans.

Élisabeth Graveline
étudiante et militante féministe

Élisabeth Graveline

Élisabeth est une militante féministe à la maîtrise en sociologie du genre à l’Université McGill. Elle est l’autrice des articles « Construction de l’identité déviante : les personnes prostituées et les clients », ainsi que « Le débat philosophique sur la prostitution : arguments libéraux et féministes » publiés dans la revue mensuelle du Centre de recherches international et de documentation sur l’exploitation sexuelle (Paris)....

Julie Roussin
chargée de projet pour le FJIM

Julie Roussin

Julie Roussin est chargée de projet auprès du Forum jeunesse de l’île de Montréal, une instance de Concertation Montréal. Elle a coordonné le projet #Jeunesse375MTL, une initiative lancée par la Ville de Montréal dans le cadre de son 375e anniversaire qui visait à faire entendre la voix des jeunes montréalais et montréalaises afin qu’ils s’expriment sur leur rêves pour la Métropole. Cette expérience lui a...

Marie Paule Grimaldi
intervenante pour Exeko

Marie Paule Grimaldi

Poète, artiste communautaire, journaliste, productrice d’événements poétiques, Marie-Paule a donné des ateliers d’écriture à Passages et à la prison Tanguay et a collaboré à plusieurs publications avec des femmes en difficulté auparavant. Rassembleuse et solitaire à la fois, l’art, la pensée critique et l’action sont de profonds moyens de transformations pour elle. Elle a ainsi plusieurs affinités « naturelles » avec Exeko et trouve sa...

Janie Beaupré Quenneville
Conseillère au dossier des femmes et à la conciliation travail-famille au Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

Janie Beaupré Quenneville

Janie cumule plusieurs années d’expérience en développement de projets en égalité de genres. Elle a aussi participé à plusieurs actions citoyennes en lien avec l’égalité hommes-femmes comme la coorganisation du Sommet des femmes et la participation à la rédaction du Manifeste des femmes. Son engagement l’a aussi menée à assister à plusieurs événements d’envergure internationale tel le premier Forum mondiale des femmes francophones de l’Organisation...

Nadia Seraiocco
responsable des communications à la Chaire de Recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains

Nadia Seraiocco

Nadia est également chargée de cours à l’UQAM et chroniqueuse à Radio-Canada. Elle plantera le décor de cet atelier en évoquant les formes de communication émergentes et leur nécessaire utilisation pour sensibiliser les jeunes publics.

Jemmy Echaquan Dubé

Jemmy Echaquan Dubé est de la nation Atikamekw et elle est née à Joliette le 25 mars 1993. Elle a vécu ses premières années à Manawan jusqu’à l’âge de 6 ans et elle est retournée vivre à Joliette par la suite. Elle étudie en arts visuels et se passionne pour toutes les formes d’art comme la photographie, la peinture, le cinéma, la musique et la...

Frédérick Julien

Originaire de Montréal, Frédéric Julien est détenteur d’une maîtrise de recherche-création en média expérimental de l’Université du Québec à Montréal. Il est actif depuis plus de 10 ans dans le milieu du cinéma documentaire comme directeur photo, monteur, scénariste et formateur vidéo en milieu autochtone; mais ce n’est qu’en 2017 qu’il réalise son premier documentaire en solo, Les 3 Magaly. Dans le cadre d’une formation...

Marie-Luce Gervais

Passionnée de théâtre depuis toujours, Marie-Luce travaille comme interprète, metteur en scène et critique culturelle, en plus de cofonder sa propre compagnie, le Théâtre de La Bacaisse, en 2014. Ce qu’elle préfère? Le théâtre qui porte une parole, qui fait réfléchir, qui conscientise et qui fait grandir.

Joumana El-Khoury

Mère de trois adorables petites filles,  Joumana est une femme passionnée des voyages. Elle a foulé le sol d’une quinzaine de pays. Bien qu’elle mène actuellement  sa carrière entre les murs d’une école, elle a travaillé pour plusieurs organismes de coopération internationales au Québec comme en Afrique. Libanaise, canadienne et un peu africaine, elle aime découvrir le monde en compagnie de ceux qu’elle aime. Et...