Des arts trop blancs ? action-réaction
11h

Des arts trop blancs ? action-réaction

Salle : 4037 au 4e étage de l’ÉNAP

La sous-représentation de la diversité culturelle dans les arts fait l’objet d’une gronde et d’une insatisfaction grandissante au Québec. Cette problématique, qui a pour effet d’invisibiliser toute une frange de la population, a des répercussions sur les Québécois-es racisé-es et issu-es de l’immigration qui ne se sentent pas toujours partie prenante de l’imaginaire collectif. Parmi eux, les artistes sont les premiers à pâtir, professionnellement, de pratiques excluantes, que ce soit sur la base de leur couleur, de leur accent, de leur nom ou de leur pratique artistique minoritaire.

Quelles sont les stratégies développées autant par les artistes que par le public ? Création de nouvelles tribunes, adaptation des pratiques artistiques, prises de position publiques, infiltration des réseaux, sensibilisation : les avenues sont variées pour occuper l’espace.

Basée sur des témoignages et des initiatives existantes, cette table-ronde vous invite dans une première partie à réfléchir collectivement sur les actions possibles pour pallier le manque de diversité dans le milieu culturel. Dans une seconde partie, des porteurs de projets vous présenteront des initiatives concrètes qui pourront vous inspirer.

Organisée en collaboration avec Diversité Artistique Montréal.

Projets présentés en seconde partie

Le projet Stérone par Anna Beaupré-Moulounda

Le festival Altérité pas à pas par Amine El Azadi

La librairie Racines par Gabriella G. Kinté

La série web The bad mamajuanas par Marylou Belugou, Schelby Jean-Baptiste et Nicholas Marakas